Énergie grise

L’énergie grise comme indicateur pour le sac à dos écologique d’un bâtiment
Dans la construction, l’énergie grise constitue l’indicateur de référence pour mesurer l’impact sur l’environnement d’un élément de construction ou d’un bâtiment en matière de fabrication, de remplacement d’éléments de construction et d’élimination. Pour les constructions neuves, il est même possible qu’elle soit supérieure à l’énergie d’exploitation pour toute la durée de vie. A condition de tenir compte de manière conséquente de l’énergie grise – de la planification stratégique à la réalisation – il est possible de la réduire de 30%. Dans de nombreux cas, cela abaisse également les coûts de construction.

L’énergie grise, qu’est-ce que c’est ?
L’énergie grise désigne la quantité totale d’énergies primaires non renouvelables (PEne) dans les matériaux de construction, les éléments de construction et les bâtiments nécessaires dans les processus en amont. Toutes les étapes en font partie, de l’extraction des matières premières, à la fabrication et la mise en œuvre, puis au remplacement de matériaux ou d’éléments de construction, jusqu’à l’élimination, y compris les transports et moyens auxiliaires nécessaires.
L’unité de mesure de l’énergie grise et le mégajoule respectivement le kilowattheure par mètre carré et année (MJ/m2a respectivement kWh/m2a). La surface de référence énergétique AE selon SIA 380 sert de valeur de référence. Pour la durée de vie des éléments de construction, ce sont les durées d’amortissement théoriques qui sont utilisés (voir cahier technique SIA 2032, annexe C).

Bilan d’énergie grise
Les bilans sont établis sur la base des valeurs pour matériaux de construction de la recommandation KBOB „Données des écobilans dans la construction“. Ces valeurs sont additionnées au niveau de l’élément de construction (p. ex. au niveau d’un m2 de surface de l’élément de construction) et sur la base de leur quantité. Ensuite, il est possible de déduire un bilan complet du bâtiment ceci à l’aide des éléments de construction utilisés et de leurs dimensions. Pour cela il existe différents moyens auxiliaires et outils, qui établissent le résultat, la valeur d’énergie grise du bâtiment.

Détermination des valeurs limites d’énergie grise spécifiques au projet pour les Standards Eco de Minergie


Les valeurs du bâtiment obtenues par ce bilan peuvent ensuite être comparées aux valeurs limites ou benchmarks correspondantes, ceci en fonction du standard choisi ou des exigences du maître d’ouvrage.

Energie grise dans Minergie-ECO
Depuis 2011 déjà, Minergie-ECO exige de calculer l’énergie grise du bâtiment. Deux valeurs limites ont été définies qui dépendent du type de bâtiment. La valeur inférieure, plus contraignante, s’oriente à la valeur cible de la voie SIA vers l’efficacité énergétique. La valeur supérieure a été calculée sur la base de l’analyse de différents exemples construits. La valeur limite est déterminée en fonction du projet en question.

 

Valeurs limites et valeurs cible des Standards Minergie-Eco et de la voie SIA vers l’efficacité énergétique

Optimiser l’énergie grise pendant l’élaboration du projet
Les jalons pour une énergie grise optimisée se posent dès les premières phases (études préliminaires, avant-projet) d’un projet de construction. Il s’agit surtout des aspects suivants :

  • compacité du bâtiment (rapport de la surface d’enveloppe à la surface de référence énergétique)
  • volume de fondations spéciales, de protection des fouilles, de constructions souterraines
  • mode de construction (p.ex. construction massive, construction légère)
  • conception du système porteur (descente verticale et directe des charges, portées)
  • étendu et type des techniques du bâtiment
     

Calculer l’énergie grise
Pour l’avant-projet: ecobau met à disposition un outil d’évaluation simple et gratuit pour effectuer une première estimation précoce de l’énergie grise pour Minergie-ECO (Outil de calcul pour l'énergie grise au stade de l'avant-projet, version 2016 (en allemand)).

Pour l’élaboration du projet: Les éléments de construction peuvent être comparés et optimisés avec le catalogue d’éléments de construction par rapport à l’énergie grise, mais également par rapport aux unités de charge écologique (UCE) ou encore au potentiel d’effet de serre (GWP).

Pour l’élaboration du projet de construction: Dans le cadre de la justification Minergie-ECO, ecobau a contrôlé et admis les outils d’évaluation suivants pour calculer le bilan d’énergie grise d’un bâtiment:

Ces outils sont payants. Les outils annotés avec un astérix * permettent également le calcul du justificatif énergétique selon SIA 380/1. Ceci a l’avantage de permettre d’établir le bilan de l’énergie grise du bâtiment avec un modeste temps additionnel.

Energie grise dans d’autres labels et standards
L’énergie grise est à ce jour intégrée dans divers standards et systèmes d’évaluation du domaine de la construction durable. De manière analogue à Minergie-ECO, elle est également intégrée dans le standard Construction durable suisse SNBS, dans le certificat „site 2000 watts“, dans SméO et dans le SGNI/DGNBswiss. L’énergie grise fait également partie de la voie SIA vers l’efficacité énergétique (cahier technique SIA 2040) et constitue un élément d’évaluation important dans les outils ecobau, plus précisément les ecoDevis et les ecoCFC ainsi que pour la certification des ecoProduits.

 

Plus d'informations